exposition

L'exposition "L'art du théâtre d'ombres chinoises" qui s'est tenue du 31/01 au 30/04 en BU Droit Lettres du campus du Moufia et sur le campus de Terre Sainte du 01/04 au 30/04, s'est prolongée sur Centre de Ressources Pierre Macquart à Saint Pierre du 3 au 23 mai 2022. 

L'exposition était composée de 7 grands formats de scènes tirées de contes ou extraits de romans fleuves (Les Trois Royaumes, Le Pélerinage vers l'Ouest, Au Bord de l'Eau), 12 personnages encadrés, 10 tableaux avec mise en scène de marionnettes, une exposition photo focus sur les décors/tuniques/coiffures/etc, une exposition photos sur des marionettes et marionnetistes du Sichuan. Avec les recherches de l'ICR, mais aussi l'appui de la BU Droit Lettres et du musée digital du théâtre d'ombres de Hangzhou, des resssources ressources littéraires, musicales, vidéos, bandes-dessinées se sont ajoutées à l'ensemble. Il était vivement recommandé de venir découvrir l'exposition avec un téléphone portable connecté à internet et des écouteurs pour profiter des ressources à scanner et animées en ligne.

L'exposition a reçu de nombreux commentaires positifs laissés en livre d'or, des étudiantes en filière Information&Communication du campus du Moufia ont réalisé une vidéo autour de l'exposition


conférence

En février, une conférence en ligne "Dans les coulisses du théâtre d'ombres chinoises" avec Jean Luc Penso, a rassemblé 31 personnes, et a été une première introduction à  la série d'événements sur l'art du théâtres d'ombres chinoises organisés par la suite par l'ICR.


Avec le relâchement des mesures sanitaires en avril, d'autres événements ont permis au public d'appréhender encore mieux les différents aspects du théâtre d'ombres chinoises:

projections cinéma

  • les projections de l'animé "Le Roi Singe 大闹天宫" et du film "Les Trois Royaumes - La Falaise Rouge 赤壁" ont été organisées les vendredis 25/03 et 01/04dans l'espace du service audio-visuel de la faculté des lettres du campus du Moufia

projections - débat

  • Deux conférences ont été faites le 14 et 19 avril respectivement sur les campus du Moufia et du Tampon, sur le thème: “Quand le cinéma chinois évoque l'univers et les contes du théâtre d'ombres”  et animées par Luisa Prudentino, intervenante à l’INALCO et Sciences Po. Des séances privatisées ont pu également être tenues les 14, 15 et 19 avril pour les établissements : collège Juliette Dodu, lycée Louis Payen, collège et lycée La Salle Saint-Charles, collège du Quatorzième et ont permis à un public de collégiens et de lycéens de découvrir des films d'animation qui s'inspirent du théâtre d'ombres chinoises, ainsi que des contes de la mythologie chinoise. Parmi les oeuvres sélectionnées par Luisa Prudentino : 
    • Projeter l’ombre (Qian shou - 签手) de WANG Zhichen (2012)
    • Le Sieur Nanguo (Nanguo xiansheng 南郭先生) de QIAN Jiaxing, WANG Borong  (1981) 
    • Le fruit du ginseng (Renshen guo 人参果) de YAN Dingxian (1983)
    • Le cerfs aux neuf couleurs de Dai Tielang (1981)
    • Les singes qui veulent attraper la lune (1982) de ZHOU Keqin
  • Au total, 471 personnes ont participé à l'ensemble des projections et des conférences dans le nord, l'ouest et le sud.

spectacle musical d'ombres chinoises

  • 4 représentations du  spectacle musical "L’Enfant Magique et le Roi Dragon" du Théâtre du Petit Miroir, avec les marionettistes Penso & Liao. A l'origine du spectacle, l'histoire de l'enfant - démon Nezha (Nezha sème le chaos dans le royaume de l'océan), tirée elle même d'un personnage de la mythologie indienne assimilé dans la culture chinoise.
  • La ville de Saint-Pierre et le théâtre Lucet Langenier ont accueilli les deux premiers spectacle les mardi 26/04 et mercredi 27/04. Le 26/04, environ 189 enfants des classes des écoles Marie Curie, Elsa Triolet et Jean Jaures de la ville de St Pierre ont eu le plaisir de découvrir Nezha et le théatre d'ombres chinoises. Le 27/04 la représentation ouverte à tout public a accueilli environ une soixantaine de personnes, qui ont pu passer derrière le décor pour découvrir les coulisses du spectacle.
  • Le campus du Moufia de l'Université de La Réunion a accueilli deux spectacles ouverts à tout public. La séance du  jeudi 28/04 a accueilli 60 personnes, composées d'un public surtout scolaire. La soirée du vendredi 29/04 a fait salle comble (150 personnes) dans l'amphi Elie du campus du Moufia.
  • Le Théâtre du Petit Miroir s'attache à faire connaître à travers des spectacles d'ombres chinoises et de marionnettes le répertoire des contes et légendes de Chine et la mythologie du monde entier. Jean-Luc Penso, créateur du théâtre du Petit Miroir, a reçu le Grand Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques pour l'ensemble de son travail, en octobre 2006. 
  • A l'origine de l'histoire : Nezha. Figure de l'enfant rebelle (extraits de l’article de Ho Kin-chung) :
    Figure de la mythologie chinoise, personnage fantastique, Nezha, l’enfant-dieu, incarne la rébellion du fils contre ses parents, un sujet tabou dans une société de tradition confucéenne où prévaut le concept de piété filiale. Son personnage indiscipliné et parfois violent a permis d’exprimer de manière indirecte la révolte refoulée des jeunes contre des structures familiales rigides. Nezha est le nom sinisé d’un génie deva indien dont le nom sanskrit est Nata. Il est représenté en général avec trois visages et huit bras, et est associé au bouddhisme. Le personnage arrive en Chine où bouddhisme et taoisme se mêlent pour lui conférer une famille chinoise, des maîtres taoïstes, un poste de général auprès de l’empereur céleste de Jade. Il est réincarné dans le monde humain pour exprimer la volonté céleste de soutenir le royaume des Zhou contre la dynastie Shang. Dans le monde humain, Nezha traversera plusieurs périodes de conflit avec son père, et bataillera aussi contre de nombreuses divinités.

 

 

L'ART DU THEATRE D'OMBRES CHINOISES EN PHOTOS

Re-découvrez en photos les événements et l'exposition “L’art du théâtre d’ombres chinoises” organisés par l'ICR et ses partenaires.

 

Redécouvrez les affiches des événements